Les hommes qui n'aiment pas les hommes

Publié le 9 Septembre 2016

Un des trucs qui est reproché aux féminiss, c'est qu'elles ZAIMENT PÔ LES ZHÔMMES. Voilà, on a été trop dégoûtées/frustrées/déçues parce qu'on a rencontré les MAUVAIS hommes, ceux qui sont MÉCHANTS et depuis on fait que croire que tous les hommes sont des êtres mauvais, alors que c'est même pas vrai y'en a des bien, c'est juste qu'on a pas assez cherché puis qu'on est de mauvaise foi d'abord.

Est-ce qu'il y en a des bien ?

Parce que, franchement, les gars, à vous entendre on se demande. Vous nous reprochez de ne pas aimer la gente masculine mais la manière dont vous vous décrivez vous-même donne pas franchement l'eau à la bouche… à croire que c'est les hommes, en fait, qui n'aiment pas les hommes.

Parce que déjà, quand vous parlez de votre propre corps, on dirait que vous parlez de votre propre caca.

Le mien, ça va encore. Ça pue, c'est moche et dégueu mais ça va encore.

Mais le corps des AUTRES hommes ? Ça, c'est vraiment dégoûtant. Leur sperme est degueu, leur sueur est dégueu, leur bite est dégueu, tous leurs fluides sont dégueus et en plus ils sont même pas beau (une femme, c'est quand même tellement plus joli qu'un homme, hein hein?)

On dirait que le fait qu'on puisse désirer un corps d'homme vous rend super perplexe. Quoi ? On peut choisir VOLONTAIREMENT de toucher ces choses ? De toucher des couilles, des pénis, des poils de torse ? On peut vouloir mettre ces trucs-là dans sa bouche ? Mais c'est insensé !

Les mâles sont dégoûtants, faudrait surtout pas se mélanger à eux, berk berk. D'ailleurs, Je ne compte plus le nombre de gars qui m'ont expliqué très sérieusement que si ils voulaient que leur partenaire soit exclusive, c'est parce que sinon ils auraient l'impression de toucher d'autres pénis par procuration – et qu'ils ne SONT PAS GAYS non mais ho. Que le corps d'un homme laisserait une sorte de trace puante, salissante et irréversible sur tout ce qu'il touche.

Il y a même des hommes qui expliquent aux autres qu'il vaut mieux choisir une femme vierge pour tout un tas d'hyper-bonnes raisons et notamment parce que si elle a couché avec d'autres hommes avant vous, VOS BÉBÉS POURRAIENT RESSEMBLER À SES EX, malédiction (si si, véridique). Je cite, parce que ça vaut quand même son pesant en cacahuètes :

« La télégonie est une ancienne croyance selon laquelle une femme produit des enfants qui ressemblent au premier homme qui l’a déflorée ou fécondée, quel que soit le futur père.

Une étude récente sur des mouches [ndlr : WTF??] a démontré que cette théorie était fondée. La télégonie est donc prouvée dans le milieu animal, c’est déjà pas mal. J’attends impatiemment une étude sur les humains. »

(je sais, j'ai des références qui dépotent). (si je mets le lien c'est par soucis de professionnalisme, pas pour faire de la pub cimer).

On est d'accord que ce blog qui assume pleinement sa misogynie pousse le bouchon un peu loin (euphémisme) et qu'il semble oublier cet objet très pratique appelé « capote », mais l'idée est là. Cette idée que les autres hommes sont forcément dégoûtants et laissent une trace indélébile sur les femmes qu'ils touchent. Que les ex de votre copine sont forcément dégoûtants. Qu'ils sont tous trop dégoûtant, et même vous un peu, mais si elle ne couche qu'avec vous alors ça va, on limite la casse.

Un peu d'homophobie là-dessous, hmmm?

Un peu d'homophobie là-dessous, hmmm?

Et c'est vrai que vous êtes salissants. Non seulement votre corps est salissant, mais votre désir est salissant aussi. Vous-même, vous le savez, quand vous matez un cul ou une paire de seins, que vous ne voudriez surtout pas qu'un autre homme mate votre mère/votre sœur/votre amie/votre copine comme ça. Vos désirs sont rabaissant, irrespectueux, pervers. Vouloir nous baiser c'est vouloir nous rabaisser. C'est nous manquer de respect, nous salir.

Certains de mes clients m'expliquent qu'ils sont super peinés à l'idée que les autres clients me traitent comme de la merde – parce que dans leur imaginaire, les autres hommes sont forcément des connards lubriques qui me traitent comme de la merde.

Même quand vous matez du porno, on dirait que votre désir salit les actrices à travers l'écran. Rien que le fait que vous fantasmiez sur elles est un manque de respect pour leur personne. Votre super-sperme est tellement dégueulassement puissant qu'il est capable de passer à travers le wifi pour la salir virtuellement.

Soyons sérieux deux minutes : comment vous pourriez vous branler sur une femme sans lui manquer de respect ? Les hommes ne respectent pas les femmes sur qui ils fantasment avec leur libido de sales pervers, voyons. Parce que les hommes, dans le fond du fond, et même vous un peu, c'est tous des sales pervers avec des fantasmes dégueulasses, non ?

Des sales pervers dangereux, en plus. Quand je me fait prendre en stop par un ou plusieurs mec, ça arrive assez régulièrement qu'ils m'expliquent que j'ai tout de même de la chance d'être tombée sur eux parce que les hommes, ils sont méchants, ils sont dangereux, et il suffirait que je tombe sur un mec chelou et/ou frustré pour que ça finisse mal. Qu'il y a tellement de sérial violeurs qui courent que j'ai quand même trop du toupet d'oser me balader seule dans l'espace public et de faire confiance à des hommes inconnus.

Moi, ça va encore, mais les autres hommes, il ne faut jamais, JAMAIS leur faire confiance. Ils sont forcément mal intentionnés. Ils vont forcément vouloir nous pécho, nous violer, nous utiliser. Ils vont forcément vouloir nous mater avec leur regard de pervers et mettre leur bite dégueulasse dans un de nos orifices. Les hommes, ça ne pense qu'à « ça », c'est des machines à baise toujours à l’affût, des animaux constamment en rut.

Et quand en tant que femme t'as le malheur de protester contre ces croyances, de dire que non non, vraiment, tu penses que les hommes sont capables de te respecter, tu te ramasse un petit sourire condescendant du gars qui se dit que t'es pas consciente de la réalité, que t'es pas consciente des blagues grasses entre couillus, des bruits de vestiaire post match de foot, des vantardises d'après-baise entre copains, de ce dont les hommes parlent quand ils sont entre hommes.

Le sourire condescendant du gars qui se dit que les femmes ont envie de croire au mythe du « mec bien » mais qu'elles savent pas, elles, à quel point les hommes sont tous des gros connards dégueus qui pensent qu'à baiser de la chatte fraîche et à pécho du gros nichon.

Les hommes, même quand ils se font passer pour des mecs biens, ils sont quand même un peu tous comme ça, non?

Les hommes, même quand ils se font passer pour des mecs biens, ils sont quand même un peu tous comme ça, non?

Sauf que voilà. Je touche des tas de pénis, des vieux, des moches, des poilus, des tordus, des en forme de champignon et j'ai l’audace de croire qu'ils n'ont rien de dégoûtant. J'ai l'audace de croire que vos corps, vos fluides, vos désirs n'ont rien de dégoûtant. Que quand vous avez franchement envie de me baiser, et même quand vous le faites, ça ne me salit pas parce que vos corps ne sont pas sales.

J'ai aussi l'audace de croire que la majorité des hommes n'ont pas envie de m'agresser ou de profiter de moi. J'ai l'audace de penser que les hommes ne s'intéressent pas aux femmes uniquement en réfléchissant à comment les pick-up-choper à chaque instant. J'ai l'audace de croire vous ne pensez pas qu'à la baise et que même quand c'est le cas, vous pouvez avoir envie de baiser ET respecter le consentement de votre partenaire.

Alors quand après tout ça vous nous expliquez que les féministes elles aiment pas les hommes, je ris – mais je ris jaune. Parce que vos croyances sexistes puantes comme quoi les hommes sont tous des connards sauf vous (et même, dans le fond, un peu vous aussi) renforcent l'idée que la seule manière pour une femme d'être respectée par les hommes est d'avoir le moins de contacts possibles avec eux.

Quand vous vous complaisez dans l'idée que les hommes sont tous des crevards machos au corps dégoûtants qui, dans le fond, ne s'intéressent aux femmes que pour les baiser, c'est les comportements de connards sexistes (y compris les vôtres) que vous normalisez.

Parce que voilà, boys will be boys, faut pas l'oublier.

Alors, hommes hétéros : quand arrêterez-vous d'être dégoûtés les uns par les autres ?

Rédigé par Decade

Publié dans #Sexualité, #Sexisme, #Privilèges et oppressions

Repost 0
Commenter cet article